contact@lafonderie-idf.fr

Lancement des premiers MOOC paneuropéens

eadtu

au niveau universitaire

Les partenaires de 11 pays ont uni leurs forces pour lancer la première initiative paneuropéenne de cours en ligne ouverts et massifs (Massive Open Online Courses – MOOC) avec l’aide de la Commission européenne. Les MOOC sont des cours universitaires en ligne qui permettent à chacun d’accéder à un enseignement de qualité sans devoir quitter son domicile. Quelque 40 cours, couvrant un large éventail de sujets, seront disponibles gratuitement dans 12 langues. L’initiative est dirigée par l’Association européenne des universités d’enseignement à distance (European Association of Distance Teaching Universities – EADTU) et rassemble principalement des universités ouvertes. Les partenaires sont situés dans les pays suivants: France, Italie, Lituanie, Pays-Bas, Portugal, Slovaquie, Espagne, Royaume-Uni, Russie, Turquie et Israël. Des informations détaillées sur l’initiative et les cours proposés sont disponibles sur le portail www.openuped.eu/.

Androulla Vassiliou, commissaire européenne chargée de l’éducation, de la culture, du multilinguisme et de la jeunesse, se félicite de cette nouvelle initiative: «Il s’agit d’une évolution intéressante qui, je l’espère, ouvrira les portes de l’éducation à des dizaines de milliers d’étudiants et incitera nos écoles et nos universités à adopter des méthodes d’enseignement plus innovantes et plus souples. Le mouvement MOOC est déjà populaire, surtout aux États-Unis, mais à la suite de son lancement paneuropéen, il accède à une nouvelle dimension. Il reflète les valeurs européennes telles que l’équité, la qualité et la diversité. Les partenaires participants sont le gage d’un apprentissage de grande qualité. Nous estimons qu’il s’agit d’un élément central de la stratégie “Ouvrir l’éducation” que la Commission lancera cet été

Le professeur Fred Mulder, président de la task force de l’EADTU sur l’éducation ouverte et de la chaire de l’UNESCO sur les ressources éducatives libres, chapeautera l’initiative. «Nous pourrons être très utiles en Europe grâce à notre examen approfondi de toutes les possibilités offertes par la révolution MOOC, dans la perspective plus large, toutefois, d’ouvrir l’éducation. Notre objectif est de répondre à la nécessité d’améliorer l’accessibilité d’un système d’enseignement supérieur qui place l’apprenant au centre de son action. Les MOOC européens fourniront des supports d’auto-apprentissage de qualité et assureront le lien entre l’apprentissage informel et l’enseignement formel. Certains cours donnent droit à des crédits formels, qui entreront en ligne de compte pour l’obtention d’un diplôme, par exemple. En outre, nous sommes attachés à la diversité à la fois linguistique et culturelle», a ajouté M. Mulder, recteur de l’Open Universiteit des Pays-Bas de 2000 à 2010.

Will Swann, président de l’EADTU, a déclaré ce qui suit: «Depuis des dizaines d’années, les universités ouvertes européennes et leurs partenaires dispensent un enseignement et un apprentissage de la plus haute qualité à tous ceux qui le souhaitent. L’initiative paneuropéenne de MOOC démontre notre passion collective pour la recherche continue de l’innovation. Nous souhaitons élargir l’éventail de cours proposés par les partenaires originels, et nous accueillerons de nouveaux partenaires du monde entier qui partagent nos idées et nos pratiques pour un enseignement supérieur flexible et réactif.»

Contexte

Mme Vassiliou, ainsi que M. Mulder et M. Swann, président de l’EADTU, lanceront l’initiative européenne de MOOC lors d’une conférence de presse internationale organisée par l’Open Universiteit des Pays-Bas, qui aura lieu le jeudi 25 avril (de 11 heures à 12 heures) et qui sera diffusée sur l’internet. Ils seront accompagnés de  Xavier Prats Monné, directeur général adjoint de la direction générale de l’éducation et de la culture. Vous pourrez suivre l’événement en ligne à l’adresse suivante: www.ou.nl. Les médias souhaitant participer à la discussion en ligne sont priés de s’inscrire sur le site au préalable.

Informations sur les cours

Les matières couvertes par les cours vont des mathématiques à l’économie, en passant par les compétences numériques, le commerce électronique, le changement climatique, le patrimoine culturel, la responsabilité sociale des entreprises, le Moyen-Orient moderne, l’apprentissage des langues et l’écriture de fictions. Chaque partenaire propose des cours sur sa propre plate-forme d’apprentissage, au moins dans sa langue nationale. Actuellement, il est possible de choisir parmi les 11 langues des partenaires (voir liste ci dessous), plus l’arabe.

Les cours peuvent être suivis selon un calendrier prédéfini ou à tout moment, au rythme propre de l’étudiant. Ils s’étendent généralement sur une période de 20 à 200 heures (à quelques exceptions près). Tous les cours peuvent être reconnus: une attestation de suivi des cours ou «badge», ou un certificat de crédits pouvant être pris en compte en vue de l’obtention d’un diplôme. Dans ce dernier cas, les étudiants doivent verser entre 25 € et 400 € pour le certificat, en fonction du volume du cours (nombre d’heures d’étude) et de l’établissement.

Partenaires originels

Le partenariat informel permet aux établissements de collaborer en vue d’offrir, en Europe et au delà, l’accès aux MOOC.

Parmi les membres de l’EADTU qui envisagent de rejoindre l’initiative figurent les établissements suivants: Université ouverte de Chypre, DAOU/Université d’Aarhus (DK), Université de Tallinn (EE), Universitat Oberta de Catalunya (ES), FIED Fédération Interuniversitaire de l’Enseignement à Distance (FR), Université ouverte de Grèce (GR), AGH-Université des sciences et technologies Centre d’apprentissage en ligne (PL), Université Marie Curie Sklodowska (PL), et Université de Ljubljana (SI).

Les autres éventuels partenaires intéressés par cette initiative peuvent contacter l’EADTU.

Informations sur «Ouvrir l’éducation»

Mme Vassiliou, ainsi que la vice-présidente de la Commission chargée de la stratégie numérique, Neelie Kroes, lanceront cet été la nouvelle initiative de la Commission intitulée «Ouvrir l’éducation». Celle-ci vise à promouvoir l’utilisation des TIC et des ressources pédagogiques en libre accès à tous les niveaux d’éducation afin de fournir aux générations actuelles et futures d’étudiants les compétences dont ils ont besoin.

Association européenne des universités d’enseignement à distance

L’EADTU est un réseau institutionnel rassemblant dix universités européennes d’enseignement à distance/en ligne ouvertes, 14 associations nationales d’universités traditionnelles organisant un enseignement à distance/en ligne pour les étudiants hors campus, et deux universités «à enseignement combiné», sur campus et en ligne. Les activités de l’EADTU sont soutenues par l’action Jean Monnet, qui s’inscrit dans le programme de l’UE pour l’éducation et la formation tout au long de la vie.

Pour en savoir plus